Vanités

Les vanités de Karel de Gendre

La série des Vanités de Karel de Gendre se présente avant tout comme une réflexion sur la vie, sa brièveté, sa loufoquerie. Les crânes, symboles emblématiques de la mort récupérés par notre société comme objets d’esthétisme, semblent rire et se moquent de nos manies, nos craintes et nos rêves. Les crânes scintillent, brillent, brûlent devenant les éléments d’un langage joyeux et burlesque.

Sous le pinceau de Karel, Dracula a enfin retrouvé le monde des morts, Ray Charles continue de nous sourire derrière ses lunettes noires.

Son approche est dégagée de la dimension divine et classique des vanités du XVIIème siècle, c’est une ode à la vie et à sa pleine jouissance. C’est un Carpe Diem des temps modernes, témoin de notre vie éphémère et parfois futile toujours respectueuse du sens qu’il faut lui donner. La vanité des vanités étant ce rire, cette légèreté, cette humilité que nous devons garder en nous, car quoiqu’il advienne la finalité reste identique pour chacun.

Le divin reprend alors tranquillement son sens.
Exposition en cours : www.galerienumero1.com

[polldaddy poll=8105967]

Karel sera présent au Gmac Saint Sulpice du 29 mai au 2 juin 2014

Contact Form Powered By : XYZScripts.com
Translate »